Photo CHUB
FRNLEN

>>Manuel de l'anticoagulé : complications possibles

Anticoagulé

La complication la plus fréquente des anticoagulants oraux est l’hémorragie.
Le fait que le sang mette plus de temps pour coaguler permet d’éviter les thromboses ou les embolies. Mais si le sang est trop fluide , il existe alors un risque accru d’hémorragie.

Le saignement peut provenir de différents endroits pour autant qu’il existe une raison à ce saignement. Vu que le sang met plus de temps à coaguler, l’hémorragie peut aussi mettre plus de temps à s’arrêter.

Voici différentes situations qui peuvent se présenter :

>Si vous saignez du nez :
Cela peut être dû à :

  • une augmentation de la tension artérielle
  • une irritation de la muqueuse
  • une exposition à l’air sec
  • une congestion nasale

Lorsqu’il se produit un saignement, il faut exercer une pression sur la narine jusqu'à ce que l’hémorragie cesse. Si la tension artérielle est élevée, il faut la faire baisser. Si ce n’est pas suffisant, il faut appliquer un tampon en coton imbibé avec un hémostatique local. Si malgré tout cela l’hémorragie persiste, il faut se rendre dans un service d’urgence pour un tamponnement plus efficace et réaliser un contrôle de prise de sang pour éventuellement ajuster la dose d’anticoagulant.
Pour prévenir les hémorragies nasales, il faut maintenir la tension artérielle dans les limites de la normale. Vous pouvez également appliquer de la vaseline sur la muqueuse nasale lorsque l’air ambiant semble sec.

>Si vous saignez des gencives :
La muqueuse gingivale est un tissu qui peut saigner facilement. Vous ne devez  pas vous alarmer car le saignement ne dure habituellement pas. Il est donc rarement nécessaire de réaliser un contrôle de prise de sang avant la date prévue.
Pour prévenir les hémorragies gingivales il faut adopter une hygiène bucco-dentaire soigneuse : se brosser les dents régulièrement avec une brosse à dent souple et un dentifrice antiseptique vendu en pharmacie.

>S’il apparaît une hémorragie dans l’œil :
Il est rare que les anticoagulants provoquent ce type d’hémorragie. L’hémorragie oculaire résulte plutôt d’une fragilité préexistante des capillaires qui peuvent se rompre.
Toutefois, il faut s’assurer que la tension artérielle n’est pas trop élevée.
Si vous perdez brusquement la vue, vous devez vous rendre le plus tôt possible dans un service d’urgence pour vérifier que cet épisode n’est pas dû aux anticoagulants oraux.

>Si vous crachez du sang :
Cela peut être dû à une inflammation ou à une irritation de la gorge ou des voies respiratoires. Il est conseillé d’aller voir le médecin qui évaluera la situation et qui décidera éventuellement de réaliser un contrôle de prise de sang.

>S’il apparaît du sang dans les urines :
Si les urines sont rouges de sang ou de couleur foncée, le médecin pratiquera un contrôle de prise de sang avant la date indiquée, ainsi qu’un examen microscopique des urines pour confirmer la présence de sang. Si cet épisode est accompagné de difficulté à uriner et de brûlures, le médecin réalisera alors une culture d’urines pour exclure une infection.

>S’il apparaît du sang dans les selles :
La présence de sang rouge dans les selles n’est pas inquiétante si elle est occasionnelle, et peut être provoquée par des hémorroïdes ou par une fissure hémorroïdaire surtout chez les personnes chroniquement constipées. Vous devez malgré tout signaler cet épisode à votre médecin lors du prochain contrôle.
Par contre, si les selles sont noires, pâteuses et molles (méléna), vous devez réaliser, rapidement, un bilan complémentaire pour rechercher un ulcère à l’estomac qui saigne.

>Si des hématomes apparaissent :
S’ils apparaissent suite à un traumatisme, il ne faut pas s’inquiéter. Par contre, s’ils apparaissent sans avoir reçu de coups, il faut faire un contrôle plus tôt que la date prévue.

>Si vous vomissez du sang :
Si vous vomissez du sang rouge avec un aspect en grain de café, vous devez faire un contrôle dans un service d’urgence et vérifier que vous n’avez pas un ulcère à l’estomac qui pourrait saigner.

>S’il apparaît des pertes sanglantes d’origine gynécologique :
Les anticoagulants oraux ne sont pas à l’origine d’une hémorragie vaginale.
Mais si les règles sont abondantes avec présence de caillots ou si les hémorragies surviennent entre les règles ou après la ménopause, vous devez consulter votre médecin.

Si vous possédez un appareil portatif vous permettant de contrôler votre niveau d’anticoagulation à domicile, il est évident que vous pouvez réaliser un test dès que vous êtes inquiet.

>>Manuel de l'anticoagulé : sommaire.