Photo CHUB
FRNLEN

>>Comprendre les escarres

Les escarres apparaissent chez les personnes alitées ou qui ne savent pas bien bouger...L’escarre est une nécrose ischémique (= induisant un manque d’irrigation sanguine et donc d’apport en oxygène) des tissus comprimés entre le plan osseux et le support sur lequel le malade repose.

Les escarres apparaissent chez les personnes alitées ou qui ne savent pas bien bouger.

Les points de pression sont souvent les talons et la région sacrée (+ la tête chez les enfants).
Le manque d'arrivée de sang est toujours dû à une pression excessive qui écrase les vaisseaux sanguins.

Mais elle est aussi favorisée par :

  • des vaisseaux sanguins en "mauvais état", notamment à cause d'un diabète, d’une hypertension artérielle, ou du tabagisme, …
  • un manque d’oxygène (= hypoxie)

Le manque d'arrivée de sang est toujours dû à une pression excessive qui écrase les vaisseaux sanguinsElle est aussi favorisée par un manque d'oxygèneUne fois les vaisseaux sanguins écrasés, la rougeur puis la plaie n’apparaissent qu’après un certain délai

Tout commence en profondeur. Une fois les vaisseaux sanguins écrasés, la rougeur puis la plaie n’apparaissent qu’après un certain délai.

Les différents stades|Localisation|Causes|À ne pas faire

>>Les escarres : comprendre, prévenir, soigner.


Les différents stades

Stade "noir" : nécrose

Noir :

Avant que l’escarre n’apparaisse, on voit une rougeur importante à la peau. Cette zone est très douloureuse et deviendra rapidement noire lorsque les tissus sont morts (= nécrose).

Stade "jaune" : les tissus morts se dégradent

Jaune :

Les tissus noirs (nécrosés) vont être nettoyés et  remplacés au fur et  à mesure par de la fibrine (jaune). Ce n’est pas du pus, ce sont des tissus morts qui se dégradent.

Stade "rouge" : la plaie est tout à fait nettoyée

Rouge :

La plaie est tout à fait nettoyée et prendra un aspect rouge. La cicatrisation se fait naturellement et on peut voir apparaître des bourgeons de nouveaux tissus de granulation qui sont vascularisés par des nouveaux vaisseaux.  La plaie est moins douloureuse, elle se cicatrise.

Cicatrisation lente

Cicatrisation :

Elle va être lente (plusieurs mois) avant de pouvoir arriver à une fermeture complète de la plaie. Cette cicatrice est encore très fragile et demande une surveillance rapprochée.

^

Localisation des escarres

Les escarres apparaissent surtout aux point de pression :

Les escarres apparaissent surtout aux point de pression Escarres sur les ischions Escarre sur les ischions

Assis :

Sur les ischions (bas des fesses)

Escarre sur le sacrum Escarres sur les talons

Couché dorsal :

Sur le sacrum (haut des fesses), les talons ou l'occiput

Escarres sur les trochanters Escarres sur les malléoles

Couché latéral :

Sur les trochanters (hanche) ou les malléoles (pied)

Plus longtemps vous laissez une personne sur un point de pression, plus l'ampleur des dégâts sera importante.

^

Les causes des escarres

La plupart des plaies graves et profondes sont causées par une pression trop importante

La pression :

La plupart des plaies graves et profondes sont causées par une pression trop importante aux endroits où il y a des os à fleur de peau.

Certaines plaies, plus superficielles et moins graves sont causées par des frictions

La friction :

Certaines plaies, plus superficielles et moins graves sont causées par des frictions. Par exemple, les talons qui sont frottés contre les draps et apparaissent comme une cloche d’eau (= phlyctène).

Certaines plaies sont causées par des cisaillements

Le cisaillement :

Certaines plaies sont causées par des cisaillements (les couches de la peau glissent les une sur les autres et “cassent” les vaisseaux sanguins) comme, par exemple, lorsque le patient glisse dans son fauteuil et s’ouvre la peau de manière superficielle (excoriation = plaie légère qui ne concerne que la peau).

^

À ne pas faire

>>Ne pas laisser le patient plusieurs heures assisLaisser le patient plusieurs heures assis ou couché sans le changer de position.

>>Remonter le patient dans le lit sans le soulever du matelas.

>>Utiliser des supports trop mous ou trop durs.
Un support trop dur ne se déforme pas sous le poids du corps. Dans le cas d'un support trop mou, le corps s'enfonce profondément dans le support.

Support trop dur Support OK Support trop mou

>>L'incontinence urinaire entretient une humidité permanente qui provoque une macération de la peau (comme quand la peau reste trop longtemps dans l’eau). Cette macération fragilise les tissus. 

Massage douxMassage traumatique>>Frictionner de manière rigoureuse la zone fragilisée est très mauvais car cela «  casse » les vaisseaux et peut aggraver l’état des tissus. Un massage doux avec une crème hydratante va protéger la peau des agressions extérieures.

Mais aussi :

  • Le décubitus latéral à 90° strict.
  • Les frictions à la glace.
  • Les coussins en forme d’anneau.
  • Les réchauffements locaux (sèche-cheveux).
  • Peau de mouton.
  • Pelures d’oranges, ...

^

... Prévenir les escarres