Photo CHUB
FRNLEN

>>Fibromes, désir de grossesse et stérilité

Le rôle des fibromes :

Le rôle des fibromes en infertilité et leurs effets sur l’implantation embryonnaire reste en partie inexpliquée.

De nombreuses études ont montré que les fibromes sous-muqueux en particulier (c'est-à-dire localisés tout près de la cavité où se développe le bébé) sont associés à une diminution de la fertilité et que leur traitement permet une augmentation du taux de survenue des grossesses.

D’après les estimations actuelles entre 20 et 40 % des femmes développeront une fibromatose durant leur période de reproduction.

De nombreuses théories ont été élaborées pour expliquer l’impact des fibromes sur la fertilité : déformation mécanique de la cavité utérine, perturbation du passage des spermatozoïdes dans le col utérin par compression, même problème au niveau des trompes, agrandissement de la cavité utérine.

D’autre part ils peuvent provoquer des perturbations au niveau du muscle utérin pouvant affecter l’implantation embryonnaire lors du tout début de la grossesse.

En  résumé :

  • Les fibromes sous-muqueux diminuent le taux de grossesse débutantes par leur influence sur l’implantation du foetus dans l'utérus.
  • Les fibromes intra-muraux diminuent le taux cumulé de grossesses cliniques.
  • Les fibromes sont associés avec un risque augmenté de césarienne, d'accouchements anormaux et d’accouchement prématuré.

>>Centre du fibrome.