Photo CHUB
FRNLEN

>>Pourquoi dois-je prendre du Sintrom® ?

La thrombophilie est l'état de patients qui présentent une prédisposition particulière aux thromboses

Lorsqu'une thrombose veineuse profonde et/ou une embolie pulmonaire survient, il faut à tout prix empêcher le caillot de grandir. Les médecins ont à leur disposition différents médicaments pour fluidifier le sang et empêcher la thrombose de s'étendre.

A l'hôpital, le traitement initial est souvent l'Héparine. Ce médicament s'administre par voie intraveineuse, par le biais d'une perfusion.
Dans certains cas, on peut utiliser des héparines modifiées, appelée héparines de bas poids moléculaire (Clexane®, Inohep®, Fraxiparine® ou Fragmin®). Ces médicaments s'administrent par voie sous-cutanée. Il est difficile d'utiliser ces médicaments durant une longue période.

D'autres médicaments sont aussi disponibles et se prennent par voie orale. Il s'agit des anticoagulants oraux (Sintrom® ou Marcoumar®). Il est indispensable de contrôler régulièrement leur efficacité par une prise de sang. Le test s'appelle PT ou PTT et son résultat est exprimé en INR (International Normalized Ratio).

Les anticoagulants sont largement utilisés en médecine, notamment après remplacement d'une valve cardiaque, après pontages artériels dans les jambes, lorsque le coeur bat irrégulièrement, après une thrombose veineuse profonde ou une embolie pulmonaire.

>>Thrombophilie et prévention.