Photo CHUB
FRNLEN

>>Fondation Médicale Reine Elisabeth : aspects historiques et architecturaux

FMREEn 1923, le C.H.U. Brugmann est officiellement inauguré. Peu après, le Conseil des Hospices de la Ville de Bruxelles décide de construire un bâtiment le long de l’avenue J. Crocq, dans lequel seront regroupés les différents laboratoires. La Biologie Clinique vit encore les débuts de son évolution. Mais déjà, on est convaincu qu’un tel complexe doit être intégré dans un hôpital universitaire moderne. Une partie des laboratoires est destinée à la recherche scientifique.

Ce travail est placé sous la haute protection de S.M. la Reine Elisabeth, qui donne son nom à la Fondation.

Le projet est confié à un célèbre architecte bruxellois : Henry Lacoste.
Ce dernier achève cet imposant bâtiment en 1933.
Le Conseil confirme ainsi sa préférence pour les architectes réputés...
L'hôpital Brugmann lui-même n’émane-t-il pas du grand Victor Horta ?

Henry Lacoste (1885-1968)

Henry LacosteHenry Lacoste est né à Tournai en 1885. Il effectue sa formation à Bruxelles ainsi qu'à l’étranger, notamment à Paris. Durant la première guerre mondiale, jeune architecte et soldat, il s'attelle à la protection des monuments et oeuvres d’art dans les zones de combat. En 1968, Henry Lacoste décède à Woluwé-Saint-Pierre, après une carrière bien remplie.

Il est considéré comme l'un des architectes Art-Déco les plus importants à Bruxelles et dans toute la Belgique. L'oeuvre d'Henry Lacoste abonde en églises, monuments commémoratifs et constructions bourgeoises.
Parallèlement à cette importante activité architecturale, Lacoste a également enseigné. En 1928, il succède à Victor Horta comme professeur d’architecture à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Il a supervisé et réalisé plusieurs recherches et fouilles archéologiques au Moyen-Orient. Son intérêt pour les cultures anciennes est visible dans son oeuvre.

Un ensemble moderne construit de manière équilibrée

La bibliothèqueDans le hall d’entrée et dans la bibliothèque de la Fondation Reine Elisabeth, Henry Lacoste fait éclater son talent. Les matériaux sont d’une qualité exceptionnelle. L’ensemble est construit de façon très équilibrée et peut toujours être qualifié de « moderne ». La ressemblance entre sa propre habitation à Auderghem et le hall d’entrée est parfaite. Dans ces deux réalisations, l’architecte emploie un jeu de lignes verticales et une combinaison de couleurs, éléments novateurs pour l’époque.
La Fondation Médicale reine Elisabeth témoigne de la valeur de l'oeuvre d'Henry Lacoste, comme le prouve l'intérêt des spécialistes de ce type d’architecture pour le bâtiment.

La Fondation s'intègre dans le campus Brugmann, sans se "heurter" aux constructions d'Horta. Mais la différence des activités transparaît évidemment à travers les choix architecturaux.
De même qu'hôpital et laboratoires sont indissociables, la Fondation Médicale Reine Elisabeth et le CHU Brugmann forment un bel ensemble qui prouve, si besoin était, que deux types architecturaux peuvent former un complexe parfaitement équilibré.

>>En savoir plus sur l'histoire du CHU Brugmann.