Photo CHUB
FRNLEN

>>Georges Primo (1924)

Georges PrimoGeorges Primo, né le 18 avril 1924 à Schaerbeek, devient docteur en médecine, chirurgie et accouchements en 1949.
En août de la même année il devient assistant au service de la chirurgie générale de l'hôpital civil de Schaerbeek sous la direction du docteur Jodogne.

Dès 1959, bénéficiant de son expérience du laboratoire (il s'intéresse déjà à l'étude et à la technique de circulation extracorporelle : étape indispensable pour la chirurgie à cœur ouvert), Georges Primo contribue activement aux opérations à cœur ouvert réalisées à l'hôpital Brugmann.

En 1961et 1962 le docteur Primo parfait sa spécialisation aux Etats-Unis. A son retour il est affecté plein-temps à la clinique de chirurgie cardiaque dirigée par le professeur Jean Govaerts.
Au décès du Professeur Govaerts, son successeur, le professeur Jean Van Geertruyden charge Georges Primo de la direction de la clinique de chirurgie cardiaque à l'hôpital Brugmann. Quelques années plus tard (1967), il est nommé chef de clinique.
Très vite, la clinique de chirurgie cardiaque devient un des premiers centres dont les performances et résultats égalent ceux des meilleurs centres européens et américains.

Le 23 août 1973; Georges Primo réalise la première transplantation cardiaque. Le "receveur" est en réalité une femme âgée de 51 ans, et le donneur, un homme âgé de 43 ans.  La transplantée survivra plus ou moins sept mois.
Un deuxième patient mène une vie presque normale pendant pratiquement un an; un troisième décède d'un rejet aigu après quelque trois semaines.
Le docteur Primo décide alors d'arrêter provisoirement le programme des transplantations cardiaques et d'attendre avec prudence que la science progresse pour pouvoir raisonnablement reprendre les tentatives de façon à assurer aux patients le maximum de garanties. Il attendra ainsi cinq années et relance le programme de transplantations cardiaques en décembre 1981. Entre-temps, il accumule les titres les plus élogieux.

Les améliorations dans le domaine de la conservation d’organe à opérer, celles concernant la machine à circulation extracorporelle elle-même, et l’apparition sur le marché de la Ciclosporine (immuno-suppresseur) permette à Georges Primo, en 1983, de réaliser la première transplantation cœur-poumons à l'hôpital Erasme sur une femme d'une trentaine d'années; c'est une des toutes premières opérations de ce type en Europe. En février 1989, le professeur Primo réalise trois transplantations cardiaques le même jour.

Une des ailes du bâtiment E (site Horta) porte le nom du Prof. Georges Primo.

D'après : http://www.angcp.be/

>>En savoir plus sur l'histoire du CHU Brugmann.