Photo CHUB
FRNLEN

>>Gastroentérologie

Le CHU Brugmann est un pionnier en matière d'imagerie endoscopique des voies biliaires et du pancréas ainsi que de l'endoscopie thérapeutique...

Médecine dédiée au diagnostic et au traitement des maladies du tube digestif et de ses glandes (foie et pancréas), la gastroentérologie a vu le jour peu avant la seconde guerre mondiale.

Depuis un demi-siècle, trois avancées essentielles ont été réalisées : identification et traitement des virus responsables des hépatites chroniques, endoscopie diagnostique et thérapeutique, et enfin, découverte de l'Helicobacter pylori, bactérie parasite de l'homme, la plus répandue dans le monde, et responsable de la gastrite chronique, de l'ulcère et pour une part, des cancers de l'estomac.

Les gastroentérologues du CHU Brugmann ont participé au développement et à la diffusion des connaissances dans ces deux derniers domaines.

Cet hôpital figure aussi parmi les pionniers mondiaux de l'imagerie endoscopique des voies biliaires et du pancréas et surtout, de l'endoscopie thérapeutique : coagulation des lésions hémorragiques, ablation des polypes, extraction des calculs biliaires, mise en place de prothèses dans les voies bilio-pancréatiques et dans l'œsophage, autant de gestes qui diminuent drastiquement le recours à l'intervention chirurgicale.

Depuis 1980, la gastroentérologie brugmannienne privilégie le développement des axes suivants : la vidéoendoscopie, les techniques d'intervention endoscopique (photothérapie laser, électrocoagulation), les investigations fonctionnelles et l'échoendoscopie. Dès 1984, l'unité a été à la pointe des connaissances et de la recherche épidémiologique, physiopathologique, thérapeutique et pharmacoéconomique des affections liées à l'Helicobacter pylori et depuis près de vingt ans, l'effort se porte sur la prise en charge globale des tumeurs digestives : clinique, endoscopique et thérapeutique (chirurgie, traitements endoscopiques et chimiothérapie).

La clinique de Gastroentérologie prend donc en charge tous les problèmes digestifs : endoscopie diagnostique et interventionnelle (gastroscopie, colonoscopie, cholangiographie, échoendoscopie, polypectomie, prothèse, sclérose, ligature, dilatation, laser, argon...), les maladies de l’anus, le dépistage du cancer du colon, les maladies du foie, du pancréas et de la vésicule biliaire, le dépistage et le suivi d’hépatite (virale, autoimmune...), les études fonctionnelles (reflux oesophagien, constipation, incontinence, tests respiratoires...).