Photo CHUB
FRNLEN

>>Radioisotopes

Médecine nucléaire

Qu'est-ce que la médecine nucléaire ?

Il s'agit d'une technique d'imagerie médicale qui consiste à administrer un produit légèrement radioactif (radiopharmaceutique) au patient, le plus souvent par voie intraveineuse.

Ce traceur radioactif émet un rayonnement qui permet de le suivre lors de son trajet dans l'organisme. Le produit va ainsi se fixer dans les organes, notamment en fonction de leur activité cellulaire.

Ensuite, une caméra dont les capteurs sont sensibles au rayonnement radioactif enregistre les zones où le produit s'est concentré (tumeurs, fractures, foyers inflammatoires, etc.).
L'image finale est reconstituée par de puissants ordinateurs.

La scintigraphie et le PET-CT (Positron Emission Tomography Scanner, couplé à un scanner RX) sont les principaux examens réalisés en médecine nucléaire.

Un large spectre d'activités de diagnostic...

Un large spectre d'activités de diagnostic

Le service des Isotopes a un large spectre d'activités de diagnostic, en particulier en densitométrie osseuse (métabolisme phosphocalcique), en tomoscintigraphie et pour les tests respiratoires.

La quantification des paramètres physiologiques comme les débits sanguins cérébraux ou la perfusion myocardique se fait actuellement par caméras tomographiques, dites SPECT. Ces dispositifs sont de plus précis : la limite de détection atteint aujourd'hui quelques mm.

Le service réalise également des tests respiratoires (breath test) : l'analyse du CO2 expiré permet de mesurer diverses réactions enzymatiques, principalement dans le domaine gastro-entérologique.

Enfin, le service de diagnostic et de traitement par Isotopes dispose d'un compteur humain total.
Cette installation, inaugurée en 1973, est unique en Belgique. Cet anthropogammomètre permet de mesurer le capital corporel en ions K, Na (etc.) et l'absorption digestive de la vitamine B12, du Ca, du Mg (etc.). Il peut aussi servir en cas de contamination radioactive.