Photo CHUB
FRNLEN

>>Néphrologie-dialyse

Néphrologie-dialyse

La clinique de Néphrologie-dialyse centre ses activités sur le diagnostic, la prévention et le traitement des maladies rénales chroniques et aiguës.

Elle se compose de trois secteurs : la consultation, l'hospitalisation, la dialyse. L’hémodialyse sur les sites Horta et Brien, la dialyse péritonéale et l’hospitalisation sur le site Horta.

Toutes les possibilités de mise au point de problèmes rénaux sont disponibles, y compris les biopsies rénales et le traitement de l’insuffisance rénale (CVVH, hémodialyse de jour et en soirée en centre et à domicile, autodialyse, dialyse péritonéale manuelle et automatisée, préparation et suivi de la transplantation rénale). La clinique offre aussi des facilités pour la plasmaphérèse et la lipaphérèse.

La clinique de Néphrologie-dialyse perpétue ainsi les traditions d'excellence et d'innovation dont témoignent la première séance d'hémodialyse en Belgique en 1956, sous l'égide du Prof. Pierre-Paul Lambert, et la première transplantation rénale en 1963, sous l'autorité du Prof. Charles Toussaint.

Hospitalisation sur le site Horta

Au cours de votre traitement, vous serez amené à être hospitalisé dans l'unité de Néphrologie-dialyse. Pourquoi ?

  • Parce que c'est là qu'on diagnostiquera, et si nécessaire, que l'on choisira avec vous une technique de suppléance rénale.
  • Parce que, si vous devez être dialysé, vous devrez avoir une "voie d'accès" pour la dialyse : pour les malades pris en charge en hémodialyse, un cathéter de Hickmann ou une fistule artério-veineuse ; un cathéter de dialyse péritonéale si cette technique est retenue.
  • Parce que tout insuffisant rénal dialysé qui a un problème médical ou chirurgical (autre que son insuffisance rénale) sera préférentiellement hospitalisé en néphrologie.

Les patients dialysés ou hospitalisés qui en ressentent le besoin peuvent faire appel aux services du psychologue.

Hémodialyse

Hémodialyse et dialyse péritonéale

Le centre de traitement de l'insuffisance rénale chronique par dialyse du CHU Brugmann reste l'un des premiers du pays (25 postes d'hémodialyse sur le site Horta et 12 sur le site Brien), et a notamment développé un programme de dialyse péritonéale à domicile.

Si vous optez pour la dialyse péritonéale, vous serez hospitalisé pour le placement du cathéter (placé en salle d’opération) et ensuite pour l’apprentissage de la technique. Cette formation est assurée par l’équipe d’infirmières de l'unité.

Dans le même esprit, une activité vespérale d'hémodialyse dite "allégée" a été introduite : les patients qui travaillent le jour réalisent leur traitement eux-mêmes sous la surveillance d'un nombre réduit d'infirmières.

Par ailleurs, et afin d'assurer la meilleure réhabilitation possible, le centre dispose d'une activité d'ergothérapie pendant les séances d'hémodialyse.

La transplantation

L’hémodialyse et la dialyse péritonéale ne sont pas les seuls traitements de l’insuffisance rénale terminale. La transplantation rénale demeure également une autre alternative.

Les infirmières de référence :

  • vous informent sur la transplantation rénale, sur Eurotransplant, sur les examens pré-transplantation, etc. ;
  • vous accompagnent tout au long de votre bilan pré-greffe ;
  • sont votre lien entre Brugmann et l’hôpital où aura lieu la transplantation (Hôpital Erasme, UZ Brussel, etc.) ;
  • assurent un suivi après la transplantation.

Sur le site Brien

Couvrant à lui seul la quasi totalité du nord-est de Bruxelles, le site Brien comprend un centre de dialyse, entièrement rénové en 2016.
L’implantation des cathéters d'hémodialyse est faite sur le site.

Si la continuité des soins n’est pas possible sur le site Brien, le patient est transféré sur le site Horta.