Photo CHUB
FRNLEN

>>Centre de consultation de la mémoire

Perdre la mémoire...

La constatation d'oublis dans la vie quotidienne peut être préoccupante, voire angoissante, pour le patient et son entourage. Une idée répandue est qu'il est normal de perdre la mémoire en vieillissant, ce qui est totalement faux. Les oublis sont normaux à tout âge, pas plus ni moins en vieillissant. Certains oublis sont peu pénalisants (oublier ce que l'on est venu chercher dans une pièce), d'autres le sont davantage (oublier ses clés, un rendez-vous). Si leur fréquence ou leur caractère perturbe la vie de tous les jours au point de générer une plainte, et à fortiori de venir consulter, c'est qu'ils sont pathologiques. En effet, dans certains cas, les oublis répétés de faits récents constituent chez les sujets âgés de plus de 60 ans l'un des premiers signes annonciateurs d'une maladie d'Alzheimer.

Une bonne gestion de la maladie passe par un diagnostic précoce

Etablir un diagnostic précoce présente plusieurs avantages. Il donne la possibilité au malade et à son entourage de mettre un nom sur des troubles inquiétants et d'obtenir une aide appropriée. Le deuxième intérêt découle de l'arrivée de médicaments qui permettent de pallier les problèmes de mémoire. En ralentissant la dégradation des facultés intellectuelles et cognitives des malades, ces thérapies améliorent le quotidien et permettent de retarder le placement en institution.

Le centre de consultation de la mémoire a été crée dans cette perspective. Il a pour but de faire la part des choses entre un effet de l'âge, une maladie d'Alzheimer, une dépression ou d'autres pathologies influençant les capacités cognitives. Constitué de spécialistes (l'équipe combine les compétences de médecins gériatres, de neurologues, de psychiatres, de neuropsychologues, d'ergothérapeutes et d'assistantes sociales), ce centre a pour objectif d'authentifier un trouble de la mémoire, de diagnostiquer sa cause et d'affirmer, le cas échéant, le diagnostic de démence.

Consultations pluridisciplinaires des troubles de  la mémoire

Les plaintes de mémoire sont fréquentes dans la population générale et ont tendance à augmenter avec l’âge. En effet, deux tiers des personnes âgées de plus de 60 ans se plaignent du fonctionnement de leur mémoire. Les origines de ces plaintes sont diverses :

  • Vieillissement normal
  • Stress, surmenage
  • Dépression, anxiété
  • Affections dégénératives cérébrales (Ex. : maladie d’Alzheimer), démences vasculaires, démences mixtes, etc.
  • Affections neurologiques diverses

Un diagnostic différentiel le plus précoce possible permet d’optimaliser la prise en charge du patient, éventuellement par un traitement médicamenteux adapté.
Le service de Neurologie du CHU Brugmann dispose d’une consultation spécialisée dans la mise au point des plaintes mnésiques. Cette consultation est accessible à toute personne présentant une plainte concernant son fonctionnement cognitif telle que troubles de la mémoire, difficultés de concentration, inattention, etc., envoyée par un médecin (médecin traitant, neurologue, psychiatre,…) ou consultant de sa propre initiative ou de celle de son entourage.

Déroulement de la consultation sur le site Horta (rendez-vous via la consultation de revalidation neurologique) :

  • examen neurologique ;
  • évaluation neuropsychologique (discussion et tests cognitifs : mémoire, attention / concentration, orientation, "perception", …) d’environ 1h30 à 2h ;
  • examens complémentaires si nécessaire (prise de sang, IRM…).

N.B. : La première évaluation neuropsychologique est entièrement remboursée par la mutuelle dans la cadre de notre consultation pour les patients âgés de plus de 50 ans.

Consultation spécialisée dans le diagnostic des démences sur le site Brien (l'ensemble des examens s'étale sur deux demi-journées, de 8h30 à 12h30) :

  • examen médical complet par l'interniste gériatre ;
  • examen neurologique ;
  • examen psychiatrique ;
  • examen neuropsychologique ;
  • évaluation de l'autonomie ;
  • évaluation sociale ;
  • analyse sanguine ;
  • examens de neuro-imagerie (EEG, scanner cérébral, SPECT).

N.B. : Un petit déjeuner ainsi qu'une collation seront offerts. L'accompagnement de la personne par un proche en début de matinée sera souhaité.

!Dans les deux cas, un rapport final sera adressé au médecin traitant ou au médecin demandeur.