Photo CHUB
FRNLEN

>>Les acouphènes

Les acouphènes sont la perception subjective d’un son non lié à une onde acoustique extérieure. Ils sont donc perçus uniquement par le patient et non par l'entourage et peuvent ainsi générer un réel mal-être.

L'anamnèse vise à préciser :

  • les caractéristiques des acouphènes ;
  • la présence d'hypoacousie ou d'hyperacousie ;
  • les symptômes associés ;
  • l'intensité de la gêne éprouvée par le patient.

Des examens audiométriques sont pratiqués à la recherche d'une étiologie périphérique ou centrale :

  • une impédancemétrie des tympans
  • une audiométrie
  • la recherche d'otoémissions acoustiques
  • des potentiels évoqués auditifs
  • un vidéonystagmogramme s'il existe des vertiges associés

En fonction de l'anamnèse, de l'examen clinique, et des examens audiométriques, d'autres examens complémentaires peuvent s’avérer nécessaires afin d'exclure une cause organique :

  • un CT Scan des rochers
  • une IRM cérébrale
  • un doppler carotidien
  • RX ou IRM des articulations temporo-maxillaires…

Après avoir démystifié l'acouphène et expliqué au patient les mécanismes de la perception auditive, diverses thérapies sont envisagées :

  • les médicaments (souvent décevants)
  • les thérapies d'habituation (Tinnitus Retraining Therapy)
  • les traitements paramédicaux (kiné de relaxation, ostéopathie, auto hypnose…)

Il n’existe pas de traitement miracle. Dans notre approche, chaque patient est pris en charge de manière individuelle et joue un rôle actif dans sa prise en charge thérapeutique.  Dans plus de 80% des cas, la gêne liée aux acouphènes s’atténuera voire disparaîtra après un délai de quelques mois.

>>En savoir plus sur le service d'ORL.