Photo CHUB
FRNLEN

>>Unité "alcoologie et toxicomanies"

Cette unité prend en charge les patients qui souffrent d'assuétudes particulières sur base de programmes intégrant les dimensions médicales, psychologiques et sociales. Toutefois, le travail qu'elle réalise commence déjà en amont puisque cette unité conduit une importante activité de consultation menée en relation avec les médecins généralistes de l'ensemble du pays.

Après la phase d'hospitalisation pour désintoxication et orientation thérapeutique, le programme est poursuivi en ambulatoire. Une unité semi-ambulatoire a, dans ce cadre, été installée pour le suivi de ce type de patients (centre de jour).

Alcoologie

Les objectifs :

  • La rupture du cycle de dépendance envers l’alcool.
  • L’évaluation de votre situation médicale, psychologique et sociale.
  • Une amélioration de votre état de santé.
  • L’apprentissage de moyens vous permettant de réduire le risque de rechute après votre sortie de l’hôpital.
  • L’établissement d’un programme de suivi après votre sortie de l’hôpital, dans lequel nous essayerons d’intégrer, chaque fois que cela s’avérera possible, votre famille et votre médecin traitant.

Procédure d’admission :

Avant d’être hospitalisé(e) à l’unité d’alcoologie, nous vous proposons une consultation préalable avec un membre de l’équipe thérapeutique. Pour prendre rendez-vous, appellez le 32 (0)2 477.27.76 / 27.77 et demandez une consultation de pré-hospitalisation pour l’unité 72.
Cet entretien permet d’évaluer votre situation, de déterminer ensemble la meilleure orientation thérapeutique (cure de sevrage hospitalière ou ambulatoire, suivi ambulatoire, …) et si une décision d’admission à l’unité est prise ensemble, de préparer votre entrée. Si vous le souhaitez, vous pouvez être accompagné(e) lors de cette consultation.

Dès qu’une place se libérera, vous serez contacté par l’unité afin de vous informer de votre date d’admission.

Si vous ne souhaitez pas de cure de sevrage hospitalière mais désirez une consultation autour de vos problèmes de boisson, veuillez prendre rendez-vous au 32 (0)2 477.27.76 / 27.77 et demander une consultation chez  un psychiatre ou un psychologue spécialisé en alcoologie.
Si vous souffrez de dépendance à l’alcool et aux drogues, veuillez vous référer vers l’unité toxicomanies au 32 (0)2 477.27.24.
Enfin, pour toute autre question, vous pouvez toujours contacter l’unité 72 même.

A qui s’adresse cette hospitalisation ?

Cette unité « ouverte » de 29 lits offre une prise en charge de 3 semaines sur une base volontaire aux personnes dépendantes de l’alcool.

Le traitement :

  • Prise de médicaments visant à réduire les signes de manque (ces médicaments seront arrêtés de manière progressive durant votre hospitalisation).
  • Prise en charge individuelle par l’équipe de soins pluridisciplinaire comportant : un bilan et un suivi psychiatrique, un bilan physique, une évaluation, un accompagnement social et la présence permanente de l’équipe infirmière.
  • Participation à des activités thérapeutiques en groupes. Ces activités ont pour but de vous remettre en meilleure forme psychologique et physique ainsi que de vous aider à réduire les risques d’une rechute après votre sortie de l’hôpital. Ces activités font partie intégrante de votre traitement et votre présence est obligatoire.
  • L’unité offre les possibilités suivantes : entretiens de couples et de familles, évaluations et accompagnements psychologiques.
  • La mise en place d’un suivi individualisé dès la fin de la période de désintoxication.

>>Libérez-vous de l’alcool : donnez vous toutes les chances de réussir (brochure)PDF

Toxicomanies

Cette unité accueille des usagers de drogues au sein du service.  Après évaluation, les patients sont orientés vers un traitement de substitution, un sevrage classique ou bien encore un sevrage ultra-rapide sous anesthésie, selon les indications.

Durant leur séjour à l’hôpital, les patients sont suivis par une équipe pluridisciplinaire dans le cadre d’une réhabilitation bio-psycho-sociale.  Un projet thérapeutique, incluant ou non un sevrage physique, est proposé aux usagers de drogues. Un programme d’activités socio-sportives et culturelles y est également associé.

Après leur sortie de l’hôpital, les patients sont revus à la consultation de manière à organiser un suivi avec les thérapeutes et des structures extérieures,  résidentielles ou ambulatoires.

>>En savoir plus sur l'Institut de Psychiatrie.