Photo CHUB
FRNLEN

>>Rhumatologie

L'échographie, instrument de diagnostic et de traitement...

La clinique de Rhumatologie traite les maladies inflammatoires, ou parfois infectieuses, provoquant des problèmes articulaires à l’avant-plan comme la polyarthrite rhumatoïde.

Elle traite aussi les maladies métaboliques comme l’ostéoporose, ou les maladies dégénératives comme l’arthrose pouvant toucher la plupart des articulations, les tendinites et autres rhumatismes abarticulaires.

Active tant en soins ambulatoires qu'en hospitalisation, la clinique propose une gamme large de traitements allant de la kinésithérapie aux traitements les plus modernes par agents biologiques.

La clinique organise des journées d’éducation de la polyarthrite.

Elle possède une expertise des lombalgies et dispose d'ailleurs d'une école du dos où les patients apprennent les principes simples de prévention du mal de dos.

Rhumatologie, hier et aujourd'hui

RhumatologieLa rhumatologie, qui soigne les maladies articulaires et inflammatoires, est une branche relativement récente de la médecine. Les causes exactes de nombreuses affections de ce type ne sont toujours pas connues aujourd'hui, et au début du siècle les traitements efficaces étaient inexistants. En 1922, la pratique de synovectomie chirurgicale permet de retarder l'évolution de ces pathologies. En 1930, on utilisait de l'aspirine et des "sels d'or", également utilisés contre la tuberculose… En 1949, l'utilisation de glucocorticoïdes (cortisone) est une révolution dans les traitements, bien que les effets secondaires de ce médicament incitent ensuite les médecins à l'utiliser avec parcimonie.

Les anti-inflammatoires et les infiltrations permettent néanmoins de soulager beaucoup de douleurs. La première synoviorthèse (synovectomie chimique), plus efficace que la synovectomie, a lieu en 1951. En 1960 les immunosuppresseurs sont utilisés, et aujourd'hui des traitements plus ciblés comme les anti-TNF ouvrent un horizon thérapeutique large pour de nombreuses pathologies inflammatoires : maladie de Crohn, polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, rhumatismes psoriasiques, psoriasis…

La prise en charge des patients atteints d'affections rhumatologiques est pluridisciplinaire, impose un suivi médical rigoureux, mais également un accompagnement par le kinésithérapeute, l'ergothérapeute (pour la confection d'orthèses, etc.). Si, au début du siècle, les patients étaient regroupés en "rhumatologie" quelle que soit leur atteinte exacte, aujourd'hui les traitements sont extrêmement spécifiques et le suivi tend de plus en plus à se faire en ambulatoire.

Les patients accueillis en service de rhumatologie viennent dans la majorité des cas pour un bilan initial, après une consultation, et bénéficient d'une hospitalisation afin de passer en peu de temps la plupart des examens et analyses nécessaires à ce bilan. L'hospitalisation permet également à l'équipe de suivre pendant quelques jours l'évolution des symptômes du patient, et d'affiner son traitement et sa prise en charge.

A la fin de son bilan, le patient peut rentrer chez lui, ayant été informé et "éduqué" quant à sa pathologie et son traitement, recevant des prescriptions à sa sortie ainsi qu'une future date de consultation.