Photo CHUB
FRNLEN

>>L'ostéoporose

L'ostéoporose : une diminution progressive de la masse osseuseL'ostéoporose est un phénomène silencieux qui se caractérise par une diminution progressive de la masse osseuse. Durant toute la vie il y a en même temps des mécanismes de construction et des mécanismes de destruction des os, mécanismes qui naturellement tendent à favoriser la construction pendant l'enfance, s'équilibrent à l'âge adulte et favorisent la destruction des os à partir de 50 ans. Avoir une carence en calcium, c'est obliger son corps à puiser dans les réserves osseuses pour pouvoir fonctionner normalement, et donc avoir des os plus fragiles...

Les femmes sont les principales victimes de l'ostéoporose car, à la ménopause, leur système hormonal cesse brutalement de les protéger et il y a une perte importante de masse osseuse en un temps court : un tiers des femmes ménopausées en sont ainsi victimes.
Mais l'ostéoporose touche les deux sexes, et tout le monde est concerné car la prévention doit s'effectuer dès l'enfance. C'est grâce à une alimentation équilibrée en calcium que se constitue un bon capital osseux, qui va nous éviter, 40 ans plus tard, bien des désagréments...

Les premières manifestations d'une ostéoporose apparaissent en général vers 60-65 ans, avec des tassements vertébraux. Plus tard, des fractures risquent de survenir, entraînant des hospitalisations parfois prolongées, et des rééducations pouvant être difficiles. Chaque année on dénombre environ 40.000 nouveaux cas de tassements vertébraux, 35.000 fractures du poignet et 50.000 fractures du col du fémur !

Prévention et traitement

Afin d'éviter ces tassements et autres fractures, et continuer à vivre le plus confortablement possible avec des os solides, il est impératif de s'habituer à combler les besoins du corps en calcium, et ce depuis l'enfance. Un produit laitier par repas suffit pour absorber quotidiennement 1g de calcium, et se constituer un bon capital osseux ; les légumes, les fruits, les céréales complètent bien ces apports en calcium. Les périodes de la vie comme l'adolescence ou la grossesse demandent encore un apport plus important et un suivi plus rigoureux ; pratiquer un sport est également bénéfique pour conserver une bonne ossature...

A partir de 50-55 ans, on peut adapter son régime pour consommer 1,2g de calcium par jour, et ainsi limiter efficacement la perte osseuse. Un exercice physique régulier, comme les promenades, la marche, du cyclisme... permet de combiner les bénéfices de l'exercice et de l'ensoleillement, source de vitamine D, nécessaire à l'utilisation du calcium dans l'organisme.

Les femmes ménopausées peuvent demander à leur médecin des renseignements afin de bénéficier d'un traitement hormonal de substitution à base d'oestrogènes, ce qui permet d'éviter une perte osseuse accélérée à cette période. C'est actuellement, avec l'absorption de vitamine D, la meilleure des préventions possibles.

Deux examens permettent de visualiser le capital osseux d'une personne : une radiographie peut permettre de constater une diminution de la qualité de l'os, qui devient anormalement poreux. L'ostéodensitométrie, quant à elle, permet d'évaluer précisément la densité osseuse, en mesurant l'écart obtenu par rapport aux mesures habituelles.

Le médecin peut décider, en-dehors de fractures ou de douleurs suspectes, de soumettre ses patient(e)s à une mesure de la densité osseuse, notamment si il/elle cumule plusieurs facteurs de risque d'ostéoporose :

  • avoir plus de 60 ans
  • être une femme
  • être petit(e) et mince
  • avoir des cas d'ostéoporose dans sa famille
  • avoir (eu) une ménopause précoce
  • être sédentaire
  • suivre un traitement avec des corticoïdes
  • absorber peu de produits laitiers
  • fumer, boire du café ou de l'alcool

Avoir une vie saine, pratiquer un exercice physique régulier et prendre quotidiennement une bonne dose de calcium dès le plus jeune âge permet de se constituer un capital osseux suffisant pour que la perte de qualité des os après 50 ans reste limitée.

Après la ménopause, suivre un traitement hormonal et faire régulièrement des promenades tout en continuant à prendre tous les jours des produits laitiers est la meilleure prévention possible des tassements vertébraux et des fractures. Une douleur lombaire persistante ou une déformation de la colonne vertébrale doivent être des signes d'alarme, nécessitant d'aller consulter.

>>En savoir plus sur la clinique de Rhumatologie.