Photo CHUB
FRNLEN

>>Partenariat entre l’hôpital militaire et le CHU Brugmann

Dans le contexte général de l'évolution de la composante médicale et plus particulièrement, de l'hôpital central de la base reine Astrid, un accord de principe avait été annoncé dans le Direct Flash du 31 août 2005, visant à établir un partenariat entre l'hôpital militaire et le centre hospitalier universitaire Brugmann, hôpital public, universitaire et bicommunautaire qui est géographiquement le plus proche de Neder-over-Heembeek.

Aujourd'hui, le cadre général et les principes généraux de ce partenariat sont décrits dans une convention cadre, complétée de conventions particulières déterminant la collaboration dans les domaines suivants :

  • les soins des patients brûlés ;
  • l'aide médicale urgente ;
  • les programmes de stage pour le personnel médical et paramédical ;
  • la revalidation spécialisée.

Toutes ces conventions viennent d'être signées et ont été présentées ce matin aux commissions parlementaires de la Défense et de la Santé publique, réunies en session conjointe.

L'accord de collaboration traduit dans ces conventions permettra :

  • d'optimaliser l'encadrement médical du centre des grands brûlés, qui continue par ailleurs à faire partie intégrante de l'hôpital militaire et de la Défense, par la mise en oeuvre subsidiaire des moyens médicaux et médico-techniques des deux partenaires ;
  • d'augmenter la rentabilité du SMUR, en effectuant des transports secondaires médicalisés entre les différents sites hospitaliers (hôpital militaire et les sites du CHU Brugmann), lorsque ses moyens ne sont pas requis dans le cadre du service 100 ;
  • d'organiser des programmes de stage pour le personnel médical et paramédical de l'hôpital militaire au sein du CHU Brugmann, leur permettant d'acquérir une expérience large dans les différents domaines de leur profession et de maintenir à niveau leurs aptitudes techniques dans des domaines dans lesquels ils ne sont pas mis en oeuvre de manière courante, mais qui sont néanmoins d'une grande importance pour l'appui médical aux opérations ;
  • de revaloriser la fonction hospitalière de l'infrastructure existante, en accueillant au deuxième étage du bâtiment principal de l'hôpital militaire un service de revalidation de nonante lits dès le 1er janvier 2007 ; dans une deuxième phase ce service de revalidation sera transféré au quatrième étage du même bâtiment, après réalisation des travaux, nécessaires pour adapter les installations aux besoins du CHU Brugmann, qui seront financés avec des moyens du SPF Santé publique pour un montant estimé à quatre millions d'euros.

Le partenariat avec le CHU Brugmann permettra à l'hôpital militaire de mieux s'intégrer dans l'organisation et dans les structures publiques des soins de santé belges et assurera la pérennité de l'hôpital militaire dans le domaine de la médecine militaire et de l'appui aux opérations.
Il se traduira par des synergies présentant un intérêt réel en termes d'efficience et d'efficacité pour chacune des parties concernées et contribuera à augmenter l'offre coordonnée de soins à la population, notamment dans le domaine du centre des grands brûlés et de la revalidation.

Le ministre et le chef de la Défense sont convaincus que cet accord de collaboration permettra au personnel de l'hôpital militaire d'exercer leur métier dans des conditions optimales et de continuer à donner des soins de qualité au personnel propre et à la population toute entière.

Auteurs : August Van Daele, Général / Chef de la Défense et André Flahaut, Ministre de la Défense
Source : Direct Flash (n° 12, 26 septembre 2006) - La Défense

>>Partenariat Hôpital Militaire – CHU Brugmann.