Photo CHUB
FRNLEN

>>Inauguration de la nouvelle RMN

L’Imagerie par Résonance Magnétique

RMNRMNLe CHU Brugmann s’est doté récemment d’un appareil de Résonance Magnétique 1.5 Tesla de dernière génération, équipé de tous les logiciels les plus modernes de traitement digital des images. Cet appareil permet d’explorer de multiples pathologies de façon rapide, très précise et non irradiante : les examens peuvent concerner les maladies du cerveau et de la moelle épinière, les affections ostéo-articulaires (les pathologies du genou, de la hanche et de l’épaule entre autres), ainsi que les lésions du petit bassin, de l’utérus et des ovaires pour les affections de la femme, de la prostate pour l’homme. Les investigations par RMN du foie et des voies biliaires sont particulièrement efficaces, et la pathologie cardiaque et vasculaire peut également bénéficier des études par résonance magnétique.

Avec l’appareil d’IRM inauguré il y a peu au CHU Brugmann, on peut, en association avec la mammographie, étudier les lésions tumorales du sein (auparavant pour bénéficier de cet examen les patientes du CHU Brugmann devaient être adressées à d’autres institutions). Chez la femme enceinte, certaines malformations congénitales et certaines maladies fœtales pourront également être mieux détectées sans aucun danger pour l’enfant à naître.
Les examens de résonance magnétique sont enfin particulièrement indiqués dans l’ensemble de la pathologie oncologique.
Des projets de recherche seront en outre développés par l’équipe de radiologie dans les domaines de l’imagerie fonctionnelle et de la spectroscopie.

Jusqu’ici, les patients du CHU Brugmann n’avaient qu’un accès limité aux examens IRM grâce à l’HUDERF, l’hôpital des Enfants voisin, mais à raison de 3 séances par semaine seulement. Hors urgences, les délais de rendez-vous variaient entre 8 et 10 semaines. Dès sa désignation (mai 2007), le Président Renaud Witmeur a donc souhaité que le CHU Brugmann soit doté au plus tôt d’un appareil de résonance. Quand elle a accepté d’occuper le poste de Chef de Service d’Imagerie Médicale en septembre 2007, le Docteur Luisa Divano a elle aussi défendu avec opiniâtreté la nécessité urgente de cette acquisition.

De nombreuses pathologies qui étaient explorées jusqu’à présent par d’autres techniques en raison des délais excessifs pourront dorénavant bénéficier d’examens plus précis et non irradiants. Le coût pour le patient n’est pas plus élevé que pour un examen par scanner RX : le ticket modérateur est le même.

Pour la collectivité, l’avantage majeur de cet équipement très performant est d’éviter la réalisation d’examens redondants. La durée des séjours hospitaliers, et donc leur coût, pourront aussi être réduits grâce à des mises au point plus rapides.

Présentation du Dr Luisa DivanoPDF

Article de presse :

En pratique

Lieu : Bâtiment C, salle 3 (1er étage), CHU Brugmann site Horta
Date : Mardi 03/06/2008 à 11h30 (visite à 12h30)
Ont pris la parole : Renaud WITMEUR / Dr Luisa DIVANO
Renseignements : Dr Luisa DIVANO / Dr Daniel DESIR

>>Service de Radiologie et d'Imagerie médicale.