Photo CHUB
FRNLEN

>>Bienvenue à la clinique du sein !

Examens sénologiquesDepuis début novembre 2009, la clinique du sein s'est installée dans de nouveaux locaux, sur le site Horta. Chaleureuse, lumineuse et conviviale, elle permet la prise en charge de toutes les pathologies mammaires, ainsi que l'accueil des patientes dans des conditions optimales.

Dans ses Histoires, l'historien grec Hérodote (Ve siècle avant JC) mentionne la tumeur au sein dont aurait souffert et guéri Atossa, une reine perse de l'Antiquité. Cet épisode est l'une des toutes premières référencesécrites à une pathologie mammaire…
Ce nom a donc été choisi pour baptiser la nouvelle clinique de sénologie du CHU Brugmann, installée depuis début novembre 2009 sur le site Horta, dans le bâtiment K3.

Un besoin de calme et de discrétion

Dr Nadine Cluydts"Avant, nous étions situés au fond d'un couloir, dans le service de gynécologie", raconte le Dr Nadine Cluydts, gynécologue et chef de clinique adjoint. "Nous manquions de place. Nos patientes partageaient la même salle d'attente que les femmes enceintes, ce qui provoquait parfois des frictions. La plupart des femmes qui viennent nous voir sont angoissées à l'idée d'avoir un problème au sein… Elles ont besoin de calme et d'une certaine discrétion. Au moment d'élaborer les plans, nous avons beaucoup discuté avec les architectes. De la disposition des lieux à la décoration, tout a été pensé pour rendre cet espace le plus agréable et le plus zen possible."

Une décoration et une ambiance soignée

Et aux dires du personnel et des visiteurs, le pari est gagné: la clinique est tout simplement superbe! Dans le hall d'entrée, une grande plaque en plexiglas enrobe des dizaines de pétales de rose rouges.
Dans les salles d'attente, les couloirs et même les cabines, de nombreuses photos et peintures ont été encadrées et accrochées à hauteur de regard, donnant aux lieux un petit air de musée. Les murs sont peints dans différents tons pastel (jaune, rose, orange…). Le tout éclairé par la lumière du jour ou par des lumières LED, dont l'intensité est réglable.

Plus d'accueil = moins d'attente

Un second mammographeDans ce service purement ambulatoire, huit gynécologues, quatre radiologues, cinq technologues (techniciens spécialisés), trois infirmières et deux secrétaires se relayent pour accueillir et accompagner au mieux les patientes. Tous sont spécialisés en sénologie. Grâce à ses 12 cabines individuelles, un personnel quasiment doublé et du matériel de pointe (notamment un second mammographe), la clinique peut recevoir jusqu'à 80 patientes par jour. Les listes d'attente ont été considérablement raccourcies. "Avant, il fallait parfois un mois pour décrocher un rendez-vous", souligne Christiane, 67 ans, qui vient faire sa mammographie annuelle. "Cette fois-ci, je n'ai dû attendre que 5 jours!"

Efficacité et confort

Un gain de temps précieux, tant pour la mise en place d'éventuels traitements que pour le confort des patientes. "Après l'examen, elles sont reçues par un médecin (gynécologue ou radiologue) qui voit la mammographie via son écran d'ordinateur", explique le Dr Cluydts. "Elles retournent chez elles en ayant déjà les premiers résultats." De quoi soulager au plus vite l'angoisse de celles qui n'ont rien de grave…

Dépister toutes les pathologies mammaires

De nombreux examens sont réalisables sur place: examen clinique, échographie, mammographie, prélèvements... Car la vocation de la clinique va au-delà du dépistage du cancer du sein. Toutes les pathologies mammaires sont concernées. "Les douleurs dans les seins constituent le motif le plus fréquent des consultations", explique le Dr Cluydts.
"Viennent ensuite les kystes, boules de graisse, fibro-adénomes… Dans 90% des cas, ils sont sans gravité. Nous recevons également des candidates à la chirurgie esthétique (augmentation ou réduction mammaire)." Les jeunes mamans qui rencontrent des problèmes d'allaitement (comme par exemple un abcès du sein, complication fréquente après un accouchement) ou les femmes dont la poitrine a subi un traumatisme (choc, accident de la route...) peuvent également prendre rendez-vous pour faire un bilan. Bref, une clinique pour toutes où l'on prend (presque) plaisir à venir, malgré les circonstances…

Cancer du sein : les hommes aussi !

Contrairement aux idées reçues, les tumeurs mammaires ne touchent pas que les femmes. Environ 1% des cancers du sein concerne les hommes.
Moins informés et sensibilisés que leurs compagnes, ces derniers consultent peu. À peine un patient sur 500 au CHU Brugmann…

La clinique de sénologie, c'est...

  • 2 mammographes et 4 échographes
  • 12 cabines-vestiaires individuelles, dont une pour les personnes à mobilité réduite
  • 4 cabinets de consultation
  • 2 salles d'attente
  • 8 gynécologues, 5 technologues, 4 radiologues, 3 infirmières et 2 secrétaires, soit l'équivalent de 13 temps pleins
  • 730 m2 de surface

Rendez-vous et/ou accueil : 02/477.20.10 (site Horta) ou 02/477.92.63 (site Brien).

:: Des roses, des chats et des femmes :: Là où les autres services donnent des numéros aux salles d'attente, celles de la clinique ont chacune reçu un nom qui reflète leur identité visuelle et décorative.
>Rosa: la salle Rosa est décorée de nombreuses peintures et photos représentant des roses. Ces fleurs symbolisent la femme, la beauté de la vie, mais aussi, à travers les épines, ses difficultés…
>Bastet: portant le nom de la déesse égyptienne à tête de chat (protectrice des femmes et de la maternité), la salle Bastet est tapissée de reproductions de Rosina Wachtmeister, une artiste autrichienne qui peint des chats multicolores.
:: Radiologues en renfort :: Depuis le 1e janvier 2010, trois radiologues se sont jointes à l'équipe de sénologie du CHU Brugmann. Objectif: augmenter le nombre de consultations tout en diminuant les délais de rendez-vous. De nouvelles plages horaires ont ainsi été ouvertes pour la réalisation de mammographies, d'échographies et de ponctions. En complément des bilans sénologiques complets (examen clinique, mammographie, échographie) et des bilans d'extension (IRM), l’unité a également obtenu l’agrément pour la réalisation de mammotests (mammographies gratuites destinées aux femmes de 50 à 69 ans).
:: La clinique reconnue par la COCOm :: Fin janvier, la clinique du sein Atossa a reçu l'agrément de la Commission communautaire commune (COCOm) de la Région de Bruxelles-Capitale. Cette reconnaissance officielle signifie que la clinique remplit les normes fixées par la loi et qu'elle a le droit de prodiguer des soins oncologiques pour traiter les cancers du sein.

Auteur : Candice Leblanc
Source : Osiris News (n° 18, mars-mai 2010)