Photo CHUB
FRNLEN

>>Coordination des paramédicaux : Fabrice Bourtembourg, l'homme tout terrain

Fabrice Bourtembourg sur le site Horta

Depuis quelques mois, Fabrice Bourtembourg est le coordinateur des paramédicaux du CHU Brugmann. Un nouveau poste aux missions multiples. Et pour l'intéressé, un vrai défi… Rencontre avec un homme "tout terrain".

Fabrice Bourtembourg est féru de VTT. Dès que les beaux jours reviennent, il enfile sa tenue, enfourche son vélo, appelle ses copains et ils vont "se salir ensemble" sur les routes et chemins de campagne! Il participe aussi, en amateur, à des courses comme Paris-Roubaix, qu'il court chaque année. Outre de l'endurance, le VTT requiert une certaine capacité à anticiper et repérer les obstacles, pour les contourner ou les affronter. Des qualités plus qu'utiles au nouveau coordinateur des paramédicaux.

Diversité des métiers paramédicaux

Près de 200 paramédicaux (environ 150 équivalents temps plein) travaillent sur les trois sites du CHU Brugmann.
Une dizaine de professions sont représentées: kinésithérapeutes, ergothérapeutes, logopèdes, diététiciennes, éducateurs, psychologues, neuropsychologues, podologues ou encore techniciens en radiologie, en audiologie, en ophtalmologie, en neurophysiologie, en isotopes. Certains sont salariés, d'autres indépendants. Les uns travaillent dans un seul service, d'autres dans plusieurs secteurs, voire sur plusieurs sites. "Cette diversité fait qu'on ne sait pas toujours très bien qui fait quoi, comment et où", résume Fabrice. "Mon premier objectif est de clarifier tout ça." Une tâche à laquelle il s'attelle depuis octobre 2010.

Un kiné sérieux…

À 41 ans, ce kiné de formation, père de deux enfants, a un parcours quelque peu atypique. Au sortir des secondaires, sous l'influence de son père, il s'inscrit en sciences économiques et réussit son année. Mais ces études ne lui plaisent pas vraiment. Suite à une blessure sportive, il se réoriente vers la kinésithérapie.
"Ce qui me plaît, dans cette discipline, c'est qu'elle repose sur des bases scientifiques solides. J'aime aussi l'aspect manuel du métier, la nécessité de poser des gestes précis. Et puis, il y a les rapports humains. On voit les résultats de son travail sur le corps et le bien-être du patient. C'est valorisant!"

… et curieux !

Après quelques années de pratique plutôt solitaire en cabinet privé, Fabrice Bourtembourg commence à se lasser. "J'étais attiré par les pathologies plus complexes, notamment tout ce qui touche à la neurologie: les lésions cérébrales, les blessures médullaires, les traumatismes crâniens… De plus, j'avais envie de travailler en équipe pluridisciplinaire; c'est tellement plus stimulant!"
En 2003, il est engagé à L'Espoir, un centre de rééducation situé à Villeneuve d'Ascq, près de Lille. Parallèlement à sa vie professionnelle et en dépit des allers-retours quotidiens entre son lieu de travail et son domicile (il habite Braine-l'Alleud), il suit des cours à l'université de Lille pour apprendre à gérer des établissements et du personnel de santé. Un jour, alors qu'il surfe sur Internet, il tombe par hasard sur une offre d'emploi: le CHU Brugmann cherche un coordinateur des paramédicaux. Il saute sur l'occasion, postule et est rapidement engagé. "Mes missions sont multiples: gérer et répartir les effectifs en fonction des budgets, recruter, représenter le secteur dans les différents niveaux de gestion de l'hôpital, intégrer leurs pratiques au sein du département infirmier et paramédical…". Il s'agit également de valoriser le travail des paramédicaux. "Certains ont des compétences bien spécifiques qui sont autant d'atouts pour l'hôpital et ses patients, mais qui ne sont pas toujours exploitées au mieux, ni même connues. Or, tout le monde gagnerait à ce qu'elles le soient!"

Fabrice Bourtembourg

Un travail bienvenu sur le terrain

Les paramédicaux ont tout à gagner à avoir un représentant. Leurs protocoles et leurs façons de faire sont parfois (très) différents de ceux de leurs collègues infirmiers. Ce qui a pu, par le passé, créer malentendus et tensions. "Quand je suis arrivé, les cadres infirmiers m'ont très bien accueilli", dit Fabrice Bourtembourg. "Je crois qu'ils attendaient depuis longtemps un interlocuteur paramédical." Ils ne sont pas les seuls: la direction de l'hôpital, les médecins, les chefs de service et les paramédicaux sont ravis, eux aussi.
Afin d'acquérir la vision d'ensemble nécessaire à ses missions, Fabrice Bourtembourg est presque tout le temps sur le terrain, à la rencontre de ses collègues. Objectif: "Comprendre le fonctionnement de chacun et harmoniser les pratiques. Je ne suis pas là pour "fliquer" les paramédicaux, mais plutôt pour proposer un cadre de fonctionnement cohérent, systématique et dynamique. À terme, cette connaissance de terrain permettra de les associer plus efficacement aux projets de l'hôpital."
D'un point de vue pratique, Fabrice Bourtembourg avoue une difficulté: pas facile de s'y retrouver sur les trois sites et dans les différents pavillons de Horta! "Je travaille ici depuis six mois et je me balade toujours avec mon plan!" Mais on ne s'inquiète pas trop pour lui: après tout, le tout-terrain, c'est un peu sa spécialité…

:: Un coordinateur et quatre adjoints :: Fabrice Bourtembourg est épaulé par quatre responsables "métiers", qui représentent chacun l'une des principales professions du secteur paramédical du CHU Brugmann: les kinés, les ergothérapeutes, les diététiciens et les psychologues. Ils sont chargés, sur le terrain, de faire le lien entre les paramédicaux et leur coordinateur.
:: Biographie express ::
>1970 Naissance à Ixelles
>1995 Diplôme de kinésithérapie (Institut supérieur Parnasse-Deux Alice)
>1995-2003 Kinésithérapeute indépendant dans un cabinet privé
>2003-2010 Kinésithérapeute au Centre de rééducation l'Espoir (Villeneuve d'Ascq)
>2006 Chef des kinésithérapeutes à l'Espoir et chargé de cours dans les écoles de kinésithérapie liées au CHRU de Lille
>2007 Licence en sciences humaines et sociales (Lille III) et diplôme de l'École des cadres du CHRU de Lille
>2008 Master en Santé publique, "Management de la qualité en établissements de santé" (Lille II)
>2010 Coordinateur des paramédicaux au CHU Brugmann

Auteur : Candice Leblanc
Source : Osiris News (n° 23, juin-août 2011)

>>Département infirmier et paramédical.