Photo CHUB
FRNLEN

>>Ergothérapie

Ergothérapie

L’ergothérapie est une profession paramédicale qui a pour objectif d'évaluer et de rééduquer les personnes en situation de handicap afin de préserver ou de développer leur autonomie dans leur environnement quotidien. Elle pose ses bases sur l’éducation, la réadaptation et la réhabilitation par l’activité. Elle part du principe qu’agir est un besoin fondamental de l’homme et que l’action possède des effets thérapeutiques.

Donner aux patients de tous âges les moyens de redevenir autonomes et les solutions qui leur permettront d'utiliser au mieux les possibilités de leur corps, c'est donc la mission remplie par le département d'ergothérapie au sein de différents secteurs du CHU Brugmann (Gériatrie, Revalidation physique, Neuro-revalidation, Dialyse, Psychiatrie, Ecole du dos et Soins palliatifs, notamment).

La thérapie, lors de séances individuelles ou en groupe encourage les patients à participer au processus décisionnel de leur prise en charge pour améliorer leurs compétences et leurs capacités.

Pour rendre le patient autonome, l'ergothérapeute utilise toujours un intermédiaire (objet ou activité pertinente) comme support thérapeutique. Que ce soit au travers d'activités de la vie quotidienne (toilette, hygiène personnelle, travail, loisirs, etc.), d'autres exercices globaux et analytiques, ou d'une approche de rééducation cognitive. Pour remobiliser une articulation, par exemple, le patient sera amené à manipuler un objet de la vie quotidienne plutôt qu'à faire des exercices "abstraits".

L’ergothérapeute travaille en collaboration avec les autres acteurs de soins, tels que le médecin qui prescrit les séances, les kinésithérapeutes, les infirmiers, les psychologues, les diététiciens, les logopèdes et les travailleurs sociaux…

Une activité à plusieurs facettes

Ergothérapie

L'ergothérapie pratiquée en revalidation ou en gériatrie est très spécifique. Il s'agit de permettre au patient d'être aussi autonome que possible en tenant compte des limites imposées par la maladie ou le traumatisme.

La thérapie occupationnelle, c'est-à-dire le recours à une activité (peinture sur soie, céramique, etc.) pour aider le patient à retrouver son autonomie physique ou sociale, est une autre facette du métier.

L'ergothérapie joue par ailleurs un rôle de resocialisation lorsque la technique utilisée est une pratique de groupe, comme le théâtre ou l'expression corporelle.

Les ergothérapeutes sont aussi sollicités pour des évaluations. Il s'agit alors de juger, par une batterie de tests et une mise en situation, la capacité d'autonomie d'un patient pour déterminer la possibilité d'un retour au domicile ou le placement dans une institution à même de l'accueillir.

L’ergothérapeute peut également intervenir au domicile du patient pour adapter au mieux son habitation aux activités de la vie quotidienne. Il donne aussi des conseils à l’entourage du patient afin de faciliter son intégration dans l'environnement personnel, professionnel ou social.
Ainsi, dans le cadre de l’école du dos, il peut se déplacer en entreprise afin d’adapter le poste de travail de façon préventive pour que le patient utilise les gestes adéquats liés à son activité professionnelle.