CHU Brugmann https://www.chu-brugmann.be/fr/news.asp Les brèves du CHU Brugmann fr-BE http://www.rssboard.org/rss-specification webmaster@chu-brugmann.be CHU Brugmann https://www.chu-brugmann.be/design/logochub-small.png https://www.chu-brugmann.be/fr/news.asp 400 100 Santé: 50% de Belges seront allergiques d’ici peuhttps://www.chu-brugmann.be/fr/news/full-txt.asp?id=2694]]>

Les allergologues ne remarquent pas de hausse particulière des consultations cet été. Mais, selon eux, les habitants sont et seront de plus en plus malades. En cause, le réchauffement climatique qui fait vivre de nouvelles espèces d’acariens et de plantes chez nous et crée donc de nouvelles allergies. Plus inquiétant encore, d’ici quelques années, la moitié des Belges seront sujets à des allergies.

L’été est-il propice au développement des allergies cette année ? « Pas de hausse des consultations cet été », rassure le docteur Olivier Michel, responsable de la clinique d’immuno-allergologie au CHU Brugmann à Bruxelles. Mais canicule et pollution forment tout de même un cocktail explosif pour les plus fragiles.

14/08/2018
Une nouvelle approche thérapeutique des apnées du sommeilhttps://www.chu-brugmann.be/fr/news/20180813-sleepapn.asp]]>Le laboratoire du sommeil a publié une première étude utilisant un dispositif non invasif facilement auto-administré…14/08/2018La recherche en génétique progresse contre les addictionshttps://www.chu-brugmann.be/fr/news/full-txt.asp?id=2693]]>

Un nouveau gène responsable de l'addiction a été découvert. Malgré des avancées majeures, la dépendance se soigne mais ne se guérit pas encore. Il reste complexe à comprendre, mêlant génétique et impacts environnementaux individuels.

Quatre drogues « pointées »

Ces quatre drogues ont chacune leur problématique spécifique. Et ce ne sont pas forcément les plus courantes qui sont les moins dangereuses.

Le Dr Catherine Hanak, chef de clinique en psychiatrie, et le Dr Vincent Lustygier, responsable de l'hôpital psychiatrique de jour en addictologie, font le point pour Le Soir:

  • le tabac, cette drogue dure qui se cache qui est aussi celle qui est la plus dure à quitter ;
  • l'alcool, qui concerne 5% des belges ;
  • le cannabis, dont l'usage est surtout problématique entre 14 et 16 ans mais qu'il n’est pas si compliqué d'arrêter ;
  • la cocaïne, dont la consommation explose en Belgique et pour laquelle il n'existe pas de médicament spécifique pour se désaccoutumer.
06/08/2018
Ces bruits qui ne nuisent pas qu'à la santé de nos oreilleshttps://www.chu-brugmann.be/fr/news/full-txt.asp?id=2692]]>

Diabète, hypertension artérielle, risque d'accidents cardiovasculaires… La pollution sonore a de plus en plus d'impact sur notre santé.

Le Dr Pierre Cole, psychiatre à la clinique du stress, explique dans les colonnes du Soir que la pollution sonore n'est pas nécessairement liée à un niveau de décibels élevé, et que le moindre bruit de fond continu provoque une modification hormonale qui stresse l’organisme.

03/08/2018
Comment les hôpitaux anticipent la pénurie d'infirmiershttps://www.chu-brugmann.be/fr/news/full-txt.asp?id=2690]]>

Avec l'allongement des études d'infirmiers, les hôpitaux anticipent la pénurie. L'an prochain, il n'y aura pratiquement pas de nouveaux diplômés sur le marché du travail.

« Il y a déjà des postes vacants à remplir », indique Karin Kappens, directrice du département infirmier et paramédical du CHU Brugmann. « Dans la mesure du possible, nous anticiperons les besoins liés à ce concours de circonstances. En effet, l'an prochain, nous aurons moins de candidats belges mais aussi davantage de pensionnés. Il va falloir être créatifs. »

La problématique est la même au CHU Brugmann malgré les 1.000 employés qui composent son département infirmier et paramédical.

« La réalité de la pénurie infirmière va au-delà du souci des études »

Karin Kappens, qui est aussi présidente du collège des directions infirmières du réseau iris, est à l'initiative de la création d'une task force entre hôpitaux pour faire face à cette pénurie.

Interrogée dans le cadre d'un dossier du journal Le Soir, elle exprime aussi sa préoccupation face au défi futur : maintenir une bonne qualité de soins avec moins d’infirmiers sur le marché de l’emploi.

01/08/2018
Pourquoi les moustiques sont moins nombreux cette année?https://www.chu-brugmann.be/fr/news/full-txt.asp?id=2689]]>

Un bourdonnement près de nos oreilles... Et c'est trop tard, la sensation de démangeaison est parfois déjà là. L'été est synonyme de vacances, de cocktails sur la plage, mais aussi de piqûres de moustiques. Même si cette année, avec les fortes chaleurs, les moustiques sont peut-être moins nombreux que d’habitude…

Source d'allergie

C'est grâce à sa trompe fine (le stylet) que le moustique est capable de nous piquer. En aspirant notre sang, il nous injecte un anticoagulant et nous transfère par la même occasion, de nombreuses bactéries. Mais chez certaines personnes, une piqûre de moustique peut avoir de lourdes conséquences : "La vraie allergie au moustique est rare même si elle existe dans la population. Elle peut même parfois amener à des réactions très sévères, qui peuvent, dans certains cas engager le pronostic vital. En cas de piqûres allergiques, il est recommandé de prendre un antihistaminique et selon l'étendue des dégâts, de l'appliquer de manière locale ou en injection. Il existe des peaux qui sont plus fragiles que d'autres et des facteurs de risques chez les enfants et les personnes immunodéficientes. Ces groupes risquent des réactions plus sévères à la piqure de moustique", nous raconte Olivier Michel, allergologue au CHU Brugmann.

26/07/2018
Coup de projecteur sur la « transition »https://www.chu-brugmann.be/fr/news/20171201-transition-osiris.asp]]>De plus en plus de patients pédiatriques touchés par une maladie chronique grave atteignent l'âge adulte…20/07/2018L’addiction aux paris sportifs n’est pas un jeuhttps://www.chu-brugmann.be/fr/news/full-txt.asp?id=2686]]>On ne va pas se mentir, nous on aime beaucoup les paris sportifs : on peut jouer entre amis, vibrer encore plus devant les matchs, se faire un peu d’oseille, et tout ça d’un simple clic sur notre smartphone. Mais si la majorité aborde cela comme un jeu, certains se noient dans les profondeurs des paris sportifs, happés par la recherche de profits.09/07/2018https://www.chu-brugmann.be/fr/news/full-txt.asp?id=2682]]>09/07/2018L'immunothérapie, une arme fatale contre le mélanome et le cancer du poumon ?https://www.chu-brugmann.be/fr/news/full-txt.asp?id=2683]]>Comme l'explique le Dr Anne Rogiers (psychiatrie) dans Lalibre.be, l'approche du cancer ne se limite pas à l'aspect purement médical : le soutien psychologique est crucial. Le patient doit être pleinement encadré, informé et accompagné, non seulement pendant sa maladie, mais également après sa guérison.09/07/2018